Page d’accueil2021-04-24T12:08:49+02:00
Chargement…

À LA UNE

S’EN PRENDRE À UNE ORGANISATION SYNDICALE ET À SES MILITANT·ES : UN DÉNI DE DÉMOCRATIE

6 mai 2021|Mots-clés : |

La CGT de Loire-Atlantique a subi des dégradations de ses locaux syndicaux dans la nuit du 3 mai 2021. De plus des militant·es sont calomnié·es nominativement sur les réseaux sociaux.

Il est inacceptable qu'une organisation syndicale se retrouve attaquée à cause de ses convictions, de ses combats et de ses prises de position. Le syndicalisme est un élément majeur de la démocratie, du débat public et de la défense des travailleurs et des travailleuses.

Les organisations départementales CFDT, CFTC, CGC, FO, FSU, Solidaires et UNSA condamnent ces pratiques malveillantes et violentes visant à intimider une organisation syndicale. Elles apportent leur franc soutien à la CGT de Loire-Atlantique et à toutes organisations syndicales dans ce combat pour l’expression libre et démocratique des idées syndicales et des actions syndicales les confortant. 

1er MAI : AGRESSIONS INACCEPTABLES

4 mai 2021|

A la fin de la manifestation parisienne du 1er mai, des militants de la CGT ont été l’objet d’injures et de violences ayant entrainé des blessures. La FSU leur exprime sa solidarité.

Ces agressions sont inacceptables. Elles doivent être condamnées sans ambiguïté.
Le droit de manifester s’inscrit dans les fondements de la démocratie. Il doit être protégé et garanti pour permettre l’expression des revendications et les luttes pour les droits des travailleuses et des travailleurs.

Actualités

Toute l’actualité

Agenda

Tous les évènements

Actions

AESH : PLUS QUE JAMAIS DÉTERMINÉ·ES, EN GRÈVE LE JEUDI 3 JUIN !

L’intersyndicale nationale CGT éduc’action, FNEC-FP-FO, FSU, SNALC, SNCL-FAEN, SUD éducation appelle à une nouvelle journée de grève le 3 juin pour obtenir satisfaction aux revendications légitimes des AESH pour l’amélioration des salaires et la création d’un véritable statut, contre les PIAL et la précarité.

5 mai 2021|
Toutes les actions en cours

Dossiers

DOSSIER ÉDUCATION PRIORITAIRE

Depuis quarante ans, les politiques successives de l’éducation prioritaire ont été un des vecteurs de lutte contre ces inégalités sans pour autant parvenir à les réduire. Les raisons en sont multifactorielles. Les perspectives proposées par le rapport Mathiot-Azéma comme les volontés de transformation annoncées par J-M. Blanquer sont loin d’être rassurantes.

Pour la FSU, l’Éducation prioritaire doit être l’outil de la démocratisation de l’accès aux savoirs et à la culture commune.

Tous les dossiers

Publications

Aller en haut