Page d’accueil2022-05-16T22:25:45+02:00
Chargement…

À LA UNE

3,5 % : LE NIVEAU DU MÉPRIS

29 juin 2022|Mots-clés : |

Les organisations syndicales de la fonction publique ont obtenu que le ministre de la fonction publique annonce enfin une revalorisation du point d’indice. Pour autant, les 3,5 % annoncés sont très en deçà de l’inflation, pour l’instant à 5,2% et annoncée très prochainement à 7%.

Après un quinquennat entier qui s’est acharné à maintenir le point gelé, cette augmentation ne saurait compenser les pertes ni réparer les conséquences lourdes pour les conditions de vie d’un grand nombre de personnels, en particulier les bas salaires et les plus précaires.

La situation inédite d’augmentation rapide du coût de la vie, cumulée à la dégradation résultant de 12 années de quasi-gel du point appelle pourtant une mesure d’une toute autre ampleur, avec une revalorisation d’urgence immédiate de 10% au moins pour préserver les conditions de vie de tou-tes les agent-es publics, et un plan pluriannuel de rattrapage des pertes subies.

Pour la FSU, la situation impose une négociation sur l’ensemble des grilles de rémunération et de carrière intégrant de nécessaires mesures pour permettre en particulier d’atteindre l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

RÉMUNÉRATIONS DES AGENT·ES PUBLICS : ASSEZ TERGIVERSÉ ! LES REVALORISER VRAIMENT, MAINTENANT !

1 juin 2022|

L’INSEE vient d’annoncer une nouvelle progression de l’inflation, avec 5,2% en rythme annuel au mois de mai. Côté salaires dans la fonction publique, en revanche, toujours rien à l’horizon !

Les gouvernements, lors du précédent quinquennat, portent une très lourde responsabilité dans le déni de reconnaissance de l’engagement professionnel des agent-es publics et dans l’affaiblissement du niveau de leurs rémunérations.

Par leur obstination à maintenir la valeur du point d’indice gelée, par leur décision de décaler d’un an les mesures de carrières prévues par le protocole PPCR, ces gouvernements ont orchestré le déclassement salarial des agent-es et la pénurie de recrutements.

De même, reste inacceptable leur refus borné de mettre en œuvre des mesures générales qui, pourtant, sont les seules à même de donner un sens social et collectif aux carrières de la Fonction publique et à la reconnaissance du travail de ses agent-es pour l’intérêt général.

Les agent·es ne sont pas dupes ! Les mesures partielles prises çà et là, bénéficiant à certains personnels et pas à d’autres, n’ont aucune lisibilité et renforcent le légitime sentiment d’injustice.

Actualités

Toute l’actualité

Agenda

Tous les évènements

Actions

COLLECTIF AVORTEMENT EN EUROPE, LES FEMMES DÉCIDENT : MANIFESTATIONS SAMEDI 2 JUILLET 2022

Dans le cadre de de l'appel national du « Collectif Avortement en Europe, les femmes décident » qui dénonce une atteinte historique aux droits des femmes et des filles par la décision de la Cour suprême des États-Unis sur l’avortement.
La FSU de Loire-Atlantique s'associe à l'initiative de la LDH qui appelle à se mobiliser nombreux le samedi 2 juillet à 15h à Nantes devant le monument des 50 otages pour défendre le droit à l'IVG et le droit des femmes.

1 juillet 2022|
Toutes les actions en cours

Dossiers

DOSSIER AESH : LA PRÉCARITÉ À L’ÉDUCATION NATIONALE

Désormais indispensables pour l’école inclusive, les 125 000 Accompagnant·es d’élèves en situation de handicap (AESH) connaissent une situation précaire tant en termes de salaire que de statut.
Retrouvez dans ce dossier, des informations générales (dossier et 4 pages publiés par la FSU), des informations pour défendre les droits des AESH et des informations pratiques publiées par les syndicats de la FSU.

Tous les dossiers

Publications

Aller en haut