3,5 % : LE NIVEAU DU MÉPRIS

2022-06-29T17:59:30+02:0029 juin 2022|Catégories : À LA UNE, ACTUALITÉS|Mots-clés : |

Les organisations syndicales de la fonction publique ont obtenu que le ministre de la fonction publique annonce enfin une revalorisation du point d’indice. Pour autant, les 3,5 % annoncés sont très en deçà de l’inflation, pour l’instant à 5,2% et annoncée très prochainement à 7%.

Après un quinquennat entier qui s’est acharné à maintenir le point gelé, cette augmentation ne saurait compenser les pertes ni réparer les conséquences lourdes pour les conditions de vie d’un grand nombre de personnels, en particulier les bas salaires et les plus précaires.

La situation inédite d’augmentation rapide du coût de la vie, cumulée à la dégradation résultant de 12 années de quasi-gel du point appelle pourtant une mesure d’une toute autre ampleur, avec une revalorisation d’urgence immédiate de 10% au moins pour préserver les conditions de vie de tou-tes les agent-es publics, et un plan pluriannuel de rattrapage des pertes subies.

Pour la FSU, la situation impose une négociation sur l’ensemble des grilles de rémunération et de carrière intégrant de nécessaires mesures pour permettre en particulier d’atteindre l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

RÉMUNÉRATIONS DES AGENT·ES PUBLICS : ASSEZ TERGIVERSÉ ! LES REVALORISER VRAIMENT, MAINTENANT !

2022-06-01T02:24:54+02:001 juin 2022|Catégories : À LA UNE, ACTUALITÉS|

L’INSEE vient d’annoncer une nouvelle progression de l’inflation, avec 5,2% en rythme annuel au mois de mai. Côté salaires dans la fonction publique, en revanche, toujours rien à l’horizon !

Les gouvernements, lors du précédent quinquennat, portent une très lourde responsabilité dans le déni de reconnaissance de l’engagement professionnel des agent-es publics et dans l’affaiblissement du niveau de leurs rémunérations.

Par leur obstination à maintenir la valeur du point d’indice gelée, par leur décision de décaler d’un an les mesures de carrières prévues par le protocole PPCR, ces gouvernements ont orchestré le déclassement salarial des agent-es et la pénurie de recrutements.

De même, reste inacceptable leur refus borné de mettre en œuvre des mesures générales qui, pourtant, sont les seules à même de donner un sens social et collectif aux carrières de la Fonction publique et à la reconnaissance du travail de ses agent-es pour l’intérêt général.

Les agent·es ne sont pas dupes ! Les mesures partielles prises çà et là, bénéficiant à certains personnels et pas à d’autres, n’ont aucune lisibilité et renforcent le légitime sentiment d’injustice.

LA FSU ET SES SYNDICATS S’ADRESSENT AU NOUVEAU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE

2022-05-26T00:31:02+02:0025 mai 2022|Catégories : À LA UNE, ACTUALITÉS|Mots-clés : |

La FSU a été reçue par le nouveau ministre ce mardi 24 mai. Elle a porté les exigences de mesures rapides pour les salaires et les conditions de travail des personnels.

Le ministre s’est posé en rupture des méthodes de Jean-Michel Blanquer mais sur le fond, aucun engagement n’a été pris. Il en est resté à des considérations très générales.  Pourtant, pour la FSU, face un état d’urgence dans l’Éducation Nationale, tant pour les élèves que pour les personnels, il est indispensable de prendre rapidement des mesures à la hauteur des enjeux. [...]

La FSU ne se contentera pas de vagues promesses ou de symboles de rupture, il faut des actes, maintenant.

> Lire le communiqué du SNUipp-FSU et le compte rendu de la rencontre du SNES-FSU avec le Ministre.

UN 1er MAI DE JUSTICE SOCIALE, DE DROITS ET DE LIBERTÉS

2022-04-27T09:49:52+02:0022 avril 2022|Catégories : À LA UNE, ACTIONS, ACTUALITÉS, ST-NAZAIRE|Mots-clés : |

Pour une rupture profonde en matière salariale et pour les pensions.

Pour arrêter de malmener les services publics.

Pour défendre et conforter notre modèle social.

Pour la transition écologique.

Pour lutter contre les semeurs de haine.

Pour la paix et la solidarité internationale.

MOBILISONS-NOUS
POUR UN 1er MAI
DE JUSTICE SOCIALE,
DE DROITS ET DE LIBERTÉ


NANTES :
10h30, Préfecture

SAINT-NAZAIRE :
11h, Place de l'Amérique latine

CHÂTEAUBRIANT :
10h30, Hôtel de ville

ANCENIS :
10h30, Jardin de l’Éperon

« NON » À L’EXTRÊME DROITE, POUR LA JUSTICE ET L’ÉGALITÉ !

2022-04-16T01:29:15+02:0015 avril 2022|Catégories : À LA UNE, ACTIONS, ACTUALITÉS, ST-NAZAIRE|Mots-clés : |

Appel unitaire national

L’urgence, aujourd’hui, c’est d’affirmer collectivement la force des idées et des valeurs qui nous rassemblent. Elles sont constitutives de la démocratie et totalement incompatibles avec la haine, la xénophobie, la démagogie nationaliste et la mise en opposition de tous contre tous que portent les mouvements d’extrême droite.

En Loire-Atlantique
rassemblements
le jeudi 21 avril

  • À NANTES :
    17h, Pont Tabarly
    (Pont des Haubans) Quartier Malakoff
  • À SAINT-NAZAIRE
    18h30, Place du Commando

1er MAI 2022 : PLUS QUE JAMAIS MOBILISÉ·ES POUR NOS REVENDICATIONS

2022-04-11T00:18:19+02:0011 avril 2022|Catégories : À LA UNE, ACTUALITÉS|Mots-clés : |

Quel que soit le résultat de l’élection présidentielle, la mobilisation sera nécessaire.

La situation économique et sociale est en effet marquée par l’aggravation des inégalités, de la précarité et par la crise écologique qui s’accélère dangereusement. Les questions de salaires, de services publics, de protection sociale et de transition écologique devraient être au cœur des débats et amener des réponses concrètes.

Enfin, l’exigence de paix est aussi une revendication syndicale dans le contexte terrible des guerres notamment en Ukraine. C’est pourquoi les organisations syndicales CGT, UNSA, Solidaires, FSU, UNEF, VL, MNL et FIDL appellent d’ores et déjà à préparer un 1er mai revendicatif pour faire de cette journée un temps fort de la mobilisation pour les salaires, les pensions, la protection sociale, les emplois, les services publics, l’engagement de la rupture écologique, la paix.

UN CONVOI INTERSYNDICAL POUR L’UKRAINE : APPEL UNITAIRE DES ORGANISATIONS SYNDICALES FRANÇAISES !

2022-04-10T00:08:28+02:0010 avril 2022|Catégories : À LA UNE, ACTUALITÉS|

Depuis le 24 février, la guerre en Ukraine a déjà fait plusieurs milliers de victimes civiles, dont plus d’une centaine d’enfants, et des milliers de blessé·es. Les civils sont des cibles de guerre.

Ensemble, nous condamnons l’invasion de l’Ukraine par les armées russes, en violation de la souveraineté ukrainienne et de la charte des Nations Unies. La responsabilité de la guerre en cours incombe à Vladimir Poutine et à son régime. Sa décision fait basculer les relations internationales dans une période instable et dangereuse. Le rétablissement d’une paix durable en Europe passe par un retrait immédiat des troupes russes du sol ukrainien et le retour à la diplomatie afin de dégager une solution respectueuse des droits des peuples.

LE 24 MARS : LES RETRAITÉ·ES SERONT DANS LA RUE POUR LES PENSIONS, LA SANTÉ ET LES SERVICES PUBLICS

2022-04-05T11:03:47+02:0017 mars 2022|Catégories : À LA UNE, ACTIONS, ACTUALITÉS, Nationales, ST-NAZAIRE|Mots-clés : |

Les organisations syndicales départementales CGT, CFE-CGC, CFTC, FO, FSU, Solidaires et les associations FGR, LSR appellent toutes et tous les retraité·es à descendre dans la rue le 24 marsdans toute la France pour imposer le social dans l’actualité, pour dire à tous les candidat·es : les retraité·es sont des citoyen·nes en colère, qui veulent être entendu·es et voir leurs revendications satisfaites ! En avant le 24 mars !

  • Saint-Nazaire :
    10h, Place des Droits de l’Homme

  • Nantes :
    14h30, Place du Cirque

    puis manifestation jusqu’à la Préfecture

L’AUGMENTATION GÉNÉRALE DES RÉMUNÉRATIONS : UNE NÉCESSITÉ URGENTE !

2022-04-05T11:08:29+02:0012 mars 2022|Catégories : À LA UNE, ACTIONS, ACTUALITÉS, Locales, Nationales|Mots-clés : |

Grève et manifestations le 17 mars 2022

  • Nantes : 11h préfecture
  • Saint-Nazaire : 10 h 30, Terre-plein de Penhoët
  • Châteaubriant : 11h marché couvert
Les salarié·es du secteur public comme privé, les retraité·es, les jeunes partagent toutes et tous une même priorité face à l’augmentation du coût de la vie, il faut augmenter les salaires, les pensions, les allocations et les bourses étudiantes.
Aller en haut