Cette année, pour faire classe dans les meilleures conditions possibles, il nous a manqué :

  • des enseignant·es dès le début de l’année dans de nombreuses matières en collège et lycée et pour les écoles ;
  • des enseignant·es remplaçant·es partout ;
  • des enseignant·es spécialisé·es pour que les réseaux d’aide soient complets ;
  • des AESH pour prendre en charge les élèves notifié·es et pour remplacer les personnels absents ;
  • des places en établissements médico-éducatifs pour prendre en charge les élèves notifié·es ;
  • des CPE, des infirmières, des assistantes sociales, des AED ;
  • de la formation continue sur le temps de travail ;
  • du soutien de nos hiérarchies.

Nous nous sommes mobilisé·es dès décembre pour dénoncer cette situation mais les autorités de la Directrice Académique au Ministre n’ont rien voulu entendre et nous ont laissé seul·es face aux difficultés d’apprentissage de nos élèves et à nos conditions de travail délétères.

La fin de l’année scolaire approche et il manque toujours autant d’enseignant·es en Loire Atlantique. Les prévisions pour la rentrée prochaine augurent d’une dégradation que même l’Inspection d’académie prévoit et annonce.

C’est pourquoi les organisations syndicales FSU, CGT éduc’action, SUD éducation, SE-UNSA font le choix de ne pas laisser croire que tout va bien. Elles appellent à la grève et à la manisfestation l’ensemble des personnels de Loire Atlantique :

LE MARDI 31 MAI
Rassemblements à 11 heures
– à la préfecture à Nantes
– à la sous-préfecture de Saint-Nazaire

Nous inviterons les personnels présent·es à se rendre ensuite devant le collège Victor Hugo pour dénoncer la gestion brutale des personnels et soutenir nos collègues CPE déplacé·es d’office par la DASEN. Notre cortège se rendra aussi devant l’école Léon Blum pour dénoncer le manque de moyens que nous subissons toutes et tous (personnels, élèves et parents) et pour soutenir les collègues en lutte actuellement à l’école Nelson Mandela.

Notre manifestation se terminera au miroir d’eau par un pique-nique revendicatif.